Message d'alerte Bouygues Telecom Lien cliquable

Bbox Miami

Différence entre le wifi 5Ghz et le sans 5Ghz

Quelle est la différence entre le wifi 5Ghz et le sans 5Ghz ?
Lequel je dois choisir et sur lequel je dois me connecter !?
Merci

AURELIE V.
AURELIE V.

AURELIE V.

Niveau
0
4 / 100
points
Moonwatch71
Anonyme

Moonwatch71

Niveau
4
5000 / 5000
points

Bonjour,
Vous trouverez une réponse en parcourant le forum dans la barre de recherche. http://forum.bouyguestelecom.fr/questions/868987-2-4-ghz-5-ghz-wifi-choisir-bbox-sensation

Bonne journée

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?

3 votants

Non (2)

Oui (1)

33%

33% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Moonwatch71
Anonyme

Moonwatch71

Niveau
4
5000 / 5000
points

Bonjour,
Vous trouverez une réponse en parcourant le forum dans la barre de recherche. http://forum.bouyguestelecom.fr/questions/868987-2-4-ghz-5-ghz-wifi-choisir-bbox-sensation

Bonne journée

PASCAL T.
PASCAL T.

PASCAL T.

Niveau
3
2661 / 5000
points

Bonjour,

C’est à peu près équivalent. La fréquence plus élevée introduit une plus forte atténuation qui est compensée par une puissance d’émission plus forte.
Généralement, le WiFi 5Ghz à 200mw, moins perturbé que le 2,4 Ghz, permet une couverture de meilleure qualité.
Pour une portée supérieure, il faut activer les canaux DFS en 5Ghz et sélectionner manuellement un canal supérieur à 100 si ce n’est pas fait automatiquement par la box.
La puissance d’émission est plus importante sur ces canaux.

PHILIPPE V.
PHILIPPE V.

PHILIPPE V.

Niveau
1
328 / 750
points

La bande 5 GHz n'est utilisable qu'en Wifi A (802.11a) plus lent (mais pas utilisé en France) ou N plus rapide (802.11n), contrairement à la bande 2,4GHz qui est utilisable aussi par le Wifi N théoriquement plus rapide, mais en fait utilisé aussi par le le Wifi B/G plus lent (le Wifi classique) et Bluetooth.

La bande 2,4GHz ne propose que 13 canaux, mais pour utiliser le mode N il faut les utiliser par paire. Hors cette bande est très encombrée. La vitesse accrue théorique du Wifi N est donc perdue dès qu'on a des voisins (même connecté en Wifi N, on n'arrive pas à des débits importants)

La bande 5GHz, offrant plus de canaux, aurait du résoudre ces problèmes pour le Wifi N.

MAIS ! Cette bande est aussi utilisée par les radars et système de navigation des aéroports ou des systèmes de la défense. Pour éviter de les perturber, cette bande n'est ouverte aux équipements Wifi homologués que s'ils supportent la norme dite "DFS" qui permet aux radars et équipements militaire de signaler leur présence et de demander aux équipements Wifi N de dégager et chercher d'autres canaux.

La bande 5GHz est en fait découpé en deux parties en France : celle des canaux 36 à 44 (en principe libre), et celle comprenant le canal 48 et ceux à partir du canal 100.
Malheusement en France on a beaucoup d'équipements de contrôle aérien et militaire. Le DFS (Device Frequency Shift) interdit à vos appareils d'utiliser les canaux 48 et suivants et il ne reste que les canaux 36 à 44.

Et si en plus on est près d'un aéroport (ou même un petit aérodrome, la France en a beaucoup comparée aux autres pays), même les canaux 36 à 44 reçoivent l'instruction de réduire leur puissance d'émission à des niveaux si ridicules que même à 10 centimètres d'un routeur Wifi N on ne parvient pas à garder une connexion Wifi N sur ces canaux avec les appareils compatible Wifi N courants comme les smartphones.

Bref, on a beaucoup de chance si on arrive à utiliser ces canaux de la bande 5GHz !

Donc finalement on n'a souvent QUE la bande 2,4GHz très encombrée. Et le Wifi N ne fonctionne pas à la vitesse attendue même avec un équipement compatible : le Wifi N ne va pas plus vite que le Wifi B/G !

Une autre possibilité sur nombre de routeurs Wifi est d'utiliser le "MIMO" qui consiste à vouloir utiliser plusieurs canaux en même temps. Mais c'est encore pire car maintenant les routeurs essayent tous de le faire et le spectre est encore plus encombré qu'avant.

Et la situation ne s'est pas améliorée du tout depuis le déploiement de la téléphonie 4G, dont les émetteurs surpuissants polluent une partie du spectre 5GHz (notamment dans les premiers canaux 36 à 44, les seuls qui ne soient pas restreints par le DFS militaire). Pourtant ils sont sensés émettre dans une toute autre bande (celle des 700MHz depuis peu dans l'ancienne bande VHF de la TNT, parès avoir utilisé déjà les bandes des 800 et 900MHz utilisées dans le passé pour la télévision analogique).

Les opérateurs ne s'arrêtent pas là et comptent s'étendre aussi sur la bande FM de la radio (la fin de la FM analogique est annoncée, la future bande FM sera plus réduite, et numérique comme la TNT pour loger plus de radios dans des multiplex, mais dans beaucoup moins de canaux de fréquence)

Avec bientôt l'arrivée aussi de la 5G, il faudra de nouvelles fréquences. Les opérateurs font tout ce qu'ils peuvent pour qu'à l'avenir on n'aie même plsu accès du tout au Wifi gratuit : pour les communications sans fil il faudra alors passer par les réseaux mobiles !

Malheureusement, les opérateurs ont pris aussi la stratégie d'augmenter les débits en utilisant plus de canaux car ils ferment des sites émetteurs pour en augmenter fortement la puissance (du coup ils polluent plus les bandes voisines)

Au départ la télphonie cellulaire était senseée utiliser des "cellules" de taille plus réduite couvrant moins de monde, mais plus nombreuses et émettant à plus faible puissance. Comme les bandes de fréquence ne sont pas extensibles à l'infini (et que les fréquences basses sont les plus convoitées car elles pénètrent mieux les batiments et son moins sensibles aux pertubations atmosphériques, d'autant plus que les émetteurs doivent couvrir des zones de plus en plus étendues où les clients reçoicent un signal de plus en plus faible qui est plus sensible aux perturbations).

Je vois très bien les opérateurs demander et obtenir une évolution de la norme Wifi pour qu'elle aille se loger à des fréquences beaucoup plus élevées qu'aujourd'hui (d'autant que le Wifi est en faible puissance et faible portée): on devra changer tous nos appareils Wifi qui ne marcheront plus ou dont le signal sera complètement recouvert par les émetteurs puissants de la téléphonie !

Il est temps de mettre un hola à cette dérive et demander aux opérateurs de réduire leur puissance et redensifier leurs réseaux d'émetteurs. La logique aurait voulu qu'ils installent des émetteurs de plus en plus nombreux mais à plus faible puissance, comparable au Wifi.

Les choses pourraient changer à l'avenir avec des nouvelles box internet déployées massivement qui serviront de relais hertziens denses à faible puissance pour se connecter aux réseaux mobiles (ces box seront reliées au réseaux de l'opérateur par les relations terrestre par fibre qu'on aura chez nous et un peu partout).

Bref il faut absolument accélérer le déploiement de la fibre pour redensifier les émetteurs de téléphonie mobile et réduire leur puissance. Alors on pourra retrouver aussi des marges de fonctionnement pour le Wifi gratuit à domicile.

En attendant, le Wifi N et la bande 5GHz marchent très mal en France. Et on attend une extension de la bande Wifi avec plus de canaux disponibles. Les bandes actuelles de la téléphonie sont pour la réception extérieure en longue distance et forte puissance et feraient mieux d'être progressivement réduites en puissance.

Mais on gardera en France le problème de la forte quantité de signaux radars et d'équipements aérien et militaire (la France a un traffic aérien très important partout dans son ciel et nombre de ces radars, au vu de leur densité, feraient mieux d'être remplacés par des modèles moins puissants, ou plus directionnels dont les lobes d'émission/réception couvrent moins fortement le sol).

Il y a aura donc nécesairement des évolutions technologiques pour mieux optimiser l'utilisation du spectre (tout en restant compatible en France avec les autres équipements européens, sinon on en paiera le prix sur les équipements spécifiques à la France, et bridés comme le sont déjà les équipements Wifi N 5GHz avec le DFS franco-français mal fichu qui se réserve un spectre et un territoire bien plus étendu que dans les autres pays).